Blog Post L’ordonnancement, qu’est-ce que c’est ? Comment a-t-il évolué ?

Découvrez la première étape suivant l’exécution manuelle des travaux et des tâches pour mieux comprendre l’évolution de l’ordonnancement informatique.

What is Job Scheduling? How Has it Evolved?

Note de la rédaction : Compte tenu de l’évolution constante de l’automatisation informatique, nous avons pensé qu’il était judicieux de revoir notre analyse de 2019 concernant l’ordonnancement.

On connaît les solutions d’ordonnancement depuis plusieurs dizaines d’années. En fait, beaucoup les voient comme une évolution du traitement par lot – tous deux exécutant des tâches séquentielles avec un minimum d’intervention humaine. Toutefois, les ordonnanceurs peuvent gérer des processus plus complexes que le traitement par lots.

Les ordonnanceurs ont à l’origine été conçus comme des outils natifs et intégrés pour automatiser les mainframes. De même, les ordonnanceurs actuels sont intégrés à un seul système, une seule application, une seule plateforme ou un seul fournisseur de services cloud. Ces outils n’offrent qu’un niveau d’automatisation de base au sein de leurs systèmes natifs. Ils ne peuvent que difficilement automatiser les tâches sur plusieurs systèmes ou déclencher des flux de travail basés sur des événements.

Heureusement, il existe des solutions d’automatisation plus avancées qui sont en mesure de relever ces défis et de répondre ainsi aux besoins des entreprises d’aujourd’hui. Cet article passe en revue la façon dont l’ordonnancement a été mis en œuvre dans le passé et examine comment il est utilisé dans les environnements hybrides modernes.

L’ordonnancement, qu’est-ce que c’est ?

L’ordonnancement est le séquencement ordonné et fiable du traitement par lots automatisé, généralement à l’aide de calendriers, de dates et d’heures pour planifier divers processus métier critiques. Un exemple typique d’automatisation de l’ordonnancement est celui de l’équipe ITOps qui programme l’exécution des rapports financiers de fin de mois le lendemain du jour où l’équipe financière doit clôturer ses comptes mensuels.

Un ordonnanceur, qu’est-ce que c’est ?

En bref, un ordonnanceur est un outil intégré à un système, qui s’appuie sur des déclencheurs temporels pour automatiser des lots de processus informatiques tels que la gestion des bases de données.

Les ordonnanceurs sont généralement spécifiques à un système ou à une application et fournissent une automatisation de base au sein de leur système ou application d’origine. Comme exemples d’ordonnanceurs natifs, on peut citer Windows Task Scheduler (Microsoft) et CRON (Linux and UNIX). Ces outils exécutent des tâches dans une fenêtre de traitement, c’est-à-dire une période réservée à l’exécution de travaux par lots en dehors des heures de travail. (Vous vous souvenez de l’époque où l’expression « en dehors des heures de travail » était encore d’actualité ?)

Les administrateurs de l’automatisation évitent les interventions inutiles en créant des paquets de planification des tâches qui contrôlent la manière dont les lots sont traités sur chaque système.

Quels sont les avantages et les inconvénients d’un ordonnanceur ?

Le principal avantage d’un ordonnanceur ? C’est que les équipes ITOps y ont facilement accès. Comme ces outils sont intégrés aux systèmes d’exploitation les plus courants, ils sont largement utilisés dans le monde de l’automatisation, en dépit d’inconvénients majeurs tels que :

  • Pas de calendrier d’entreprise
  • Pas de contrôle de dépendance entre les tâches
  • Pas de fonctions de gestion centralisée pour contrôler ou surveiller l’ensemble des workloads
  • Pas de traçabilité permettant de vérifier que les tâches ont bien été exécutées
  • Pas de redémarrage ou de restauration automatique des tâches planifiées
  • Pas de restauration en cas de panne
  • Pas de flexibilité dans les règles de planification des tâches
  • Pas de possibilité d’autoriser les dépendances multi-plateformes

Lorsque les centres de données sont passés des mainframes aux systèmes distribués et hybrides, ces ordonnanceurs natifs ont eu du mal à suivre.

New call-to-action

L’ordonnancement dans un environnement de systèmes distribués

En principe, les exigences de l’automatisation distribuée sont semblables à celles des modèles mainframe de séquences et de dépendances basés sur le temps. Le passage à l’informatique distribuée a toutefois créé de nouvelles difficultés. Ainsi, l’absence de gestion centralisée devient un problème lorsque les tâches sont exécutées sur de nombreux serveurs différents plutôt que sur un seul mainframe.

Comme nous l’avons remarqué plus haut, les logiciels d’ordonnancement traditionnel exécutent généralement les tâches sur une seule machine. Cette limitation pose plusieurs problèmes aux entreprises :

  • Silos : en règle générale, les ordonnanceurs ne communiquent ni ne collaborent les uns avec les autres entre plateformes distinctes. Ce manque de synchronisation signifie que des tâches critiques apparentées mais tournant sur différents systèmes d’exploitation risquent soit de ne pas s’exécuter soit de s’exécuter hors séquence.
  • Complexité : la maintenance et la planification des tâches devenant toujours plus complexes, les équipes informatiques ont besoin de plus de temps pour remplir leur mission. La configuration et la maintenance manuelles de plusieurs ordonnanceurs sur différents systèmes d’exploitation augmentent la complexité et les risques d’erreurs.
  • Interventions manuelles : les ordonnanceurs requièrent souvent des interventions manuelles pour synchroniser sur différentes machines les processus planifiés, par exemple lorsqu’un fichier est envoyé par FTP à une autre machine pour y être traité.
  • Programmation supplémentaire : l’ordonnancement nécessite souvent l’utilisation de scripts ou de programmes supplémentaires pour combler les lacunes de traitement lors de la synchronisation entre les machines et les systèmes d’exploitation.
  • Manque de connexions : les ordonnanceurs traditionnels ne disposent pas de capacités de transfert de fichiers intégré ou géré, ce qui peut bloquer la fourniture des données jusqu’à ce que des solutions de contournement manuelles soient configurées.
  • Rigidité : les ordonnanceurs fonctionnent de manière optimale lorsque chaque séquence de tâches commence et se termine dans la même plateforme. C’est pourquoi le transfert de tâches entre différentes plateformes peut s’avérer délicat et poser de nouveaux défis lorsque les processus métier changent ou évoluent.
  • Incompatibilité des systèmes : la compatibilité des ordonnanceurs avec les solutions de gestion de système est souvent insuffisante, ce qui entraîne de fréquents problèmes de mises à jour, des erreurs et nécessite des activités supplémentaires de maintenance du réseau.
  • Visibilité : bien que les logiciels d’ordonnancement soient toujours accompagnés d’accords de niveaux de service, l’exécution de plusieurs ordonnanceurs sur différentes machines ou plateformes limite considérablement la capacité d’évaluer avec précision les temps d’exécution.
  • Basés sur le temps : Les ordonnanceurs exécutent généralement les processus par lots à un moment précis, ce que l’on appelle souvent la planification temporelle. L’automatisation d’aujourd'hui nécessite toutefois une approche en temps réel.

Les environnements de systèmes distribués nécessitent une forme plus avancée d’ordonnancement : l’automatisation des workloads (WLA). Comme son prédécesseur, un outil WLA peut exécuter des lots à des moments prédéfinis (souvent tous les soirs ou tous les mois). Mais il exécute également des tâches dans des environnements distribués locaux, basés sur des événements en temps réel tels que des données spécifiques mises à disposition dans SAP, une demande d’assistance soumise par le biais de ServiceNow ou une autorisation accordée par Teams ou Slack.

L’ordonnancement dans un environnement IT hybride ou de cloud hybride

L’automatisation d’un environnement hybride comprenant des systèmes sur site, dans le cloud et basés sur des conteneurs pose en partie les mêmes défis que les systèmes distribués sur site... mais à bien plus grande échelle.

Ces environnements complexes nécessitent une solution d’automatisation qui va au-delà de ce qu’offrent les ordonnanceurs traditionnels ou même les outils WLA. Gartner a introduit en 2020 la catégorie des plateformes d’orchestration et d’automatisation des services (SOAP) pour différencier les nouvelles solutions d’automatisation sophistiquées qui :

  • synchronisent l’automatisation dans les environnements hybrides englobant des systèmes sur site, des fournisseurs de services cloud et des workloads conteneurisés ;
  • intègrent et planifient de manière sécurisée les tâches exécutées dans de multiples applications et systèmes. Des études récentes montrent que les entreprises moyennes utilisent plus de 100 applications SaaS, dont beaucoup doivent se connecter aux données internes à travers un large éventail de fonctions et d’outils ;
  • permettent aux utilisateurs de toute l’entreprise – y compris les développeurs, les experts en données et les analystes métier – de créer leurs propres flux d’automatisation.

En résumé

Les outils d’ordonnancement et d’automatisation des workloads modernes portent un nouveau nom : plateforme d’orchestration et d’automatisation des services. Cette nouvelle approche offre tous les avantages de l’automatisation informatique traditionnelle tout en synchronisant les processus hybrides, en orchestrant les services métier et en préparant les équipes informatiques à faire face aux évolutions futures.

Si vous souhaitez faire passer votre solution d’ordonnancement au niveau supérieur, lisez le rapport 2023 de Gartner, Market Guide for Service Orchestration Platforms ou contactez-nous directement.

Start Your Automation Initiative Now

Schedule a Live Demo with a Stonebranch Solution Expert

Back to Blog Overview

Date

Share

Follow Us

New call-to-action

Autres lectures

What is Workload Automation (WLA)—and How is it Changing?

Read this blog post and learn why workload automation is the best practice for using software to schedule and manage tasks related to business processes and…

What is Batch Processing and How Has it Evolved?

Le traitement par lots, qu’est-ce que c’est et comment a-t-il évolué ?

Un petit guide de l’histoire du traitement par lots et de ses alternatives modernes, tels que l’ordonnancement, l’automatisation des workloads et…

Read the Blog Post: What is IT Automation?

L’automatisation informatique : qu’est-ce que c’est et comment est-elle en train d’évoluer ?

Les outils d’automatisation ont considérablement progressé au cours des années. Nous vous proposons de faire le point sur l’automatisation informatique, son…

What is a Service Orchestration and Automation Platform (SOAP): Six Key Components

What is a Service Orchestration and Automation Platform (SOAP): Six Key Components

This article deep dives into Gartner’s SOAP category, with the goal of understanding key differentiating capabilities, a little history, and how it helps…