Blog Post L’automatisation du cloud, qu’est-ce que c’est ? Un guide universel

Tout ce que vous devez savoir sur l’automatisation et l’orchestration dans les environnements informatiques multi-cloud, cloud hybrides et hybrides.

Robi's Universal Guide to Cloud Automation

En 2023, l’automatisation du clouda été un enjeu majeur et même en tête de liste des investissements en outils des entreprises, qui utilisent quasiment toutes le cloud. À mesure que cette tendance se généralise, les interdépendances entre les différents fournisseurs de cloud se multiplient. L’automatisation et l’orchestration deviennent alors des évolutions logiques.

Ce guide universel examine en détail l’automatisation du cloud, ce qu’elle peut accomplir et quels vont être ses développements futurs. Il explore par ailleurs les outils disponibles et les possibilités d’améliorer votre approche de l’orchestration.

L’automatisation du cloud, qu’est-ce que c’est ?

L’automatisation du cloud permet de réduire la complexité des opérations dans le cloud en éliminant les processus manuels sujets aux erreurs, tant au niveau des fournisseurs de services cloud (CSP) que des applications SaaS, des bases de données cloud, et autres.

La progression de la technologie du cloud soulève une question importante : qu’est devenue l’automatisation du cloud. Hier, c’était encore un mélange d’outils divers. Aujourd’hui, il s’agit d’une plateforme unique d’automatisation et d’orchestration des workloads. Cette plateforme est conçue pour connecter les environnements multi-cloud, cloud hybrides et sur site.

Les avantages de l’automatisation du cloud

Une entreprise typique dispose d’un certain nombre d’applications basées sur le SaaS et de plus d’un seul fournisseur de services cloud (CSP), dans des proportions qui ne cessent de croître. En fait, Gartner prévoit qu’en 2023 les dépenses publiques mondiales en technologies de cloud augmenteront de 20,7 %.

Une fois qu’elles ont adopté le cloud, les entreprises se rendent rapidement compte que l’élimination des processus manuels est essentielle pour gérer un nombre toujours croissant d’outils et de systèmes. Selon le Rapport 2023 sur l’état de l’automatisation IT, 81 % des personnes interrogées prévoient d’augmenter leurs investissements en logiciels d’automatisation du cloud au cours des douze prochains mois.

L’automatisation du cloud permet d’aller au-delà de l’optimisation des processus internes et de la réduction des coûts. Sa véritable valeur réside dans la manière dont il peut être utilisé pour générer de nouvelles sources de revenus.

Des entreprises de premier plan utilisent l’automatisation pour améliorer l’expérience client, proposer une tarification en fonction de la demande, créer de nouvelles catégories de produits, etc.

Automatisation du cloud, les termes à connaître

Infrastructure cloud désigne les composants matériels et logiciels, C’est-à-dire les serveurs, le stockage, les réseaux et les logiciels de virtualisation. Leur rôle est de répondre aux exigences d’un modèle d’informatique cloud. Les environnements cloud peuvent être publics, privés, ou une combinaison des deux, classés en diverses catégories :

  • Environnement multi-cloud qui, selon TechRepublic est « la pratique consistant à utiliser des services cloud provenant de plusieurs services hétérogènes, ainsi que de fournisseurs spécialisés de plateforme en tant que service (PaaS), d’infrastructure en tant que service (IaaS) ou de logiciel en tant que service (SaaS) ».
  • Environnement cloud hybride , qui associe une ou plusieurs des plateformes de cloud public énumérées ci-dessus à au moins un cloud privé.
  • Environnement IT hybride, qui combine n’importe quel cloud (public ou privé) avec des systèmes sur site (mainframe ou serveur).

L’orchestration du cloud consiste à organiser plusieurs tâches automatisées en un seul flux de travail harmonieux afin de simplifier et de rendre plus efficaces les processus informatiques.

Les solutions de méta-orchestration du cloud se connectent aux outils d’automatisation existants – tels que les ordonnanceurs cloud, les ordonnanceurs open-source, les ordonnanceurs d’applications intégrés et même les anciens ordonnanceurs sur site – permettant aux utilisateurs finals de les gérer à partir d’une seule plateforme centralisée.

Le temps réel est un critère essentiel pour le cloud

Les processus informatiques doivent être automatisés en temps réel pour permettre de concrétiser la stratégie d’investissement dans le cloud. C’est pourquoi tous les outils d’automatisation du cloud ne sont pas égaux. L’automatisation du cloud en temps réel est assurée par des déclencheurs basés sur les événements.

  • Ce qui signifie que les processus automatisés se déclenchent lorsqu’un événement se produit dans le système. En opposition, les ordonnanceurs moins sophistiqués sont basés sur le temps ou déclenchent des tâches à des intervalles spécifiques.
  • Les tâches informatiques sont exécutées immédiatement, en réponse à des événements du système. Cette approche élimine la nécessité de procéder chaque nuit à des mises à jour par lots. Il est important de noter que les déclencheurs basés sur les événements sont essentiels pour les entreprises qui ont besoin de flux de données quasiment instantanés.

Conseil : Lorsque vous recherchez une solution, déterminez si elle s’exécute en fonction d’événements système, d’intervalles de temps ou des deux. Mais dans notre monde où tout va très vite, essayez d’éviter les outils uniquement basés sur le temps.

Qui s’occupe de l’automatisation ?

C’est le service IT Ops qui est souvent chargé de veiller à l’intégrité des solutions automatisées. Avant l’introduction du cloud, il gérait l’automatisation des mainframes et des serveurs distribués installés sur site. Il continue à être fortement impliqué dans le passage au cloud. Cependant, un nouveau groupe d’utilisateurs est désormais associé au processus de prise de décision, notamment :

  • Les architectes et ingénieurs du cloud. Chargés de la gestion du cloud, ils créent des processus, choisissent les outils et élaborent l’infrastructure cloud. Les équipes autonomes d’exploitation du cloud sont toujours plus nombreuses. Ceci dit, il est encore courant que ces équipes soient intégrées aux services ITOps ou DevOps.
  • Les équipes DevOps. Les développeurs utilisent des outils dans le cloud pour concevoir des applications. Ils doivent de plus automatiser la chaîne d’outils CI/CD entre les applications cloud et les applications sur site.
  • Les équipes d’exploitation des plateformes. Occupant de nouvelles fonctions au sein du service informatique, les équipes chargées de l’exploitation des plateformes se concentrent sur la mise en place d’outils et d’infrastructures standard pour leurs activités.
  • Les équipes chargées des données et les professionnels du DataOps. Les architectes et les ingénieurs spécialisés dans les données ont été parmi les premiers à adopter le cloud. En règle générale, les pipelines de données passent par des bases de données ou des outils d’analyse et d’ETL dans le cloud. À l’instar des DevOps, les équipes chargées des données doivent pouvoir compter sur la connexion de l’automatisation sur site et dans le cloud.

Les utilisateurs finals des différents services, notamment du marketing, des ventes et des finances, s’intéressent tous de plus en plus à l’automatisation du cloud. Ils disposent en effet d’outils cloud, notamment des systèmes ERP, CRM et marketing. Ces utilisateurs seront des consommateurs de l’automatisation en tant que service, que l’équipe ITOps leur fournira généralement.

Outils et plateformes d’automatisation du cloud

Il existe différents types de solutions d’automatisation informatique sur le marché. Dans les premiers stades de leur transition vers le cloud, de nombreuses entreprises s’appuient sur des ordonnanceurs spécifiques aux applications ou sur les ordonnanceurs des fournisseurs de services cloud. Lors de la phase de validation du concept, il est en effet judicieux de commencer par des ordonnanceurs peu coûteux et faciles à mettre en œuvre. Mais, au fur et à mesure que votre programme d’automatisation évoluera, vos plateformes devront suivre le pas.

Solutions d’automatisation du cloud – ordonnanceurs :

  • Ordonnanceurs : La plupart des applications disposent d’ordonnanceurs intégrés ou natifs. Ils sont toutefois limités à l’automatisation au sein de leur outil spécifique. En règle générale, les ordonnanceurs sont régis par l’automatisation par lots ou basée sur le temps.
  • Ordonnanceurs cloud natifs : Pour exécuter les services cloud natifs, les fournisseurs de services cloud proposent leurs propres ordonnanceurs, par exemple AWS Lambda ou Azure Logic Apps. Les ordonnanceurs cloud automatiseront certes les services au sein de leur propre écosystème, mais ils ne fonctionneront pas en dehors de l’environnement de leur fournisseur. C’est-à-dire que Azure Logic Apps ne marchera qu’avec les services d’Azure.
  • Ordonnanceurs open-source : Souvent adoptés par les équipes chargées des données, des outils comme Airflow sont très accessibles et faciles d’accès. Bien qu’il s’agisse d’ordonnanceurs performants, ils présentent toutefois d’importantes lacunes. Ils sont en effet souvent limités à l’automatisation par lots ou basée sur le temps. Leur conception et leur maintenance requièrent par ailleurs des développeurs hautement rémunérés. Le fait qu’ils soient open-source signifie également qu’il faut les personnaliser et qu’ils ne disposent d’aucune fonction métier.
  • Automatisation des workloads (WLA) : Certaines plateformes de WLA traditionnelles n’ont que des possibilités d’accès limitées au cloud. Elles peuvent se connecter à des outils cloud standard tels que certains services AWS ou Azure. Mais ces anciennes plateformes de WLA sur site sont des outils plutôt dépassés. Construite il y a plusieurs décennies, leur connexion à des outils en dehors des mainframes ou des environnements de serveurs distribués constitue pour elles un exercice difficile.
  • Plateformes d’orchestration et d’automatisation des services (SOAP) : Catégorie de logiciels issue des systèmes de WLA traditionnels sur site, les SOAP permettent aux entreprises de développer l’orchestration. Comme la WLA, les SOAP fonctionnent sur site, mais la différence essentielle réside dans le fait qu’elles évoluent facilement vers le cloud. Nous aborderons les SOAP plus en détail dans la suite de cet article.

D’autres solutions ponctuelles permettent d’automatiser des fonctions spécifiques du cloud :

  • Gestion de l’infrastructure cloud (Terraform, Puppet)
  • Gestion de la configuration du cloud (Chef, Ansible)
  • Plateforme d’automatisation des conteneurs (Redhat Openshift)
  • Conformité en matière de sécurité (SaltStack)

Les solutions ponctuelles sont d’excellents exemples d’outils cloud dotés d’ordonnanceurs intégrés. Elles automatisent certaines fonctions cloud et elles disposent souvent d’un ordonnanceur intégré qui leur permet de programmer des tâches à des moments précis.

Aller au-delà de l’automatisation avec l’orchestration du cloud

Une fois qu’une entreprise a mis en place l’automatisation du cloud, l’étape suivante consiste à supprimer les silos d’automatisation. À ce stade, les équipes informatiques se concentrent sur l’orchestration des processus automatisés entre les différentes solutions cloud à l’aide d’un outil de gestion plus élaboré. Quelques-uns des principaux moteurs de ce développement sont :

  • Bénéficier d’une orchestration centralisée : Dans un environnement multi-cloud, les solutions hétérogènes fonctionnent mieux lorsqu’elles sont connectées. L’orchestration permet aux équipes ITOps et Cloud Ops de gérer les activités d’automatisation à partir d’une seule plateforme.
    • Intéressant : C’est à ce stade que l’automatisation du cloud commence à se muer en orchestration du cloud.
  • Créer des flux de travail entre les fournisseurs de services cloud : Les flux de travail relient les tâches ou les travaux automatisés dans un environnement de cloud privé, public ou multi-cloud. Ils sont conçus pour orchestrer les workloads aussi bien dans qu’entre les systèmes.
    • Intéressant : Dans les plateformes modernes, un modélisateur visuel permet de créer des flux de travail par simple glisser-déposer.
  • Donner davantage d’autonomie aux utilisateurs finals grâce à l’automatisation en libre-service : L’objectif est de permettre aux employés de gérer l’automatisation sans l’aide du service informatique. Selon le rapport 2023 sur l’état de l’automatisation informatique, 92 % des personnes interrogées offrent dans leur entreprise une automatisation en libre-service , contre 84 % en 2022. Un exemple d’automatisation en libre-service est de permettre aux employés de provisionner l’infrastructure cloud à partir de leurs propres applications natives.

Plateforme complète d’automatisation et d’orchestration du cloud :

Comme nous l’avons évoqué, il existe plusieurs solutions ponctuelles. Toutefois, aucune d’entre elles ne dispose de capacités d’orchestration. Les plateformes d’orchestration et d’automatisation des services (SOAP) offrent une approche plus complète pour méta-orchestrer les flux de travail d’automatisation du cloud à travers divers outils, applications ou systèmes.

Gartner recommande d’utiliser les SOAP pour gérer l’automatisation du cloud de manière centralisée. Les SOAP s’intègrent aux outils cloud à l’aide d’API, ce qui vous permet d’orchestrer l’ensemble à partir d’un seul point de vue. Gartner prévoit que 80 % des entreprises utilisant des outils de WLA traditionnels passeront d’ici 2024 aux SOAP pour orchestrer les workloads basés sur le cloud.

Une fois la connexion établie, une plateforme SOAP devient le principal centre de contrôle de votre entreprise pour automatiser directement les outils cloud. De plus, les SOAP se connectent aux ordonnanceurs, permettant aux utilisateurs finals de gérer leurs processus d’automatisation à partir de cette plateforme. Fondamentalement, les SOAP constituent le ciment du paysage informatique.

Quels sont les avantages d’automatiser le cloud par le biais d’une plateforme SOAP ?

  • Gérer de manière centralisée l’ensemble de l’automatisation des applications et plateformes cloud
  • Gérer les installations cloud
  • Automatiser le transfert de données entre les fournisseurs de services cloud
  • Gérer les ressources informatiques du cloud
  • Provisionner et déprovisionner l’infrastructure cloud
  • Rediriger le trafic excédentaire par le biais du cloud bursting
  • Encourager la collaboration entre les équipes grâce à l’automatisation en libre-service
  • Appliquer des déclencheurs d’événements pour l’automatisation en temps réel
  • Planifier et automatiser les tâches dans les conteneurs
  • Et bien plus encore

Cas d’utilisation de l’orchestration et de l’automatisation du cloud

L’automatisation du cloud peut certainement faire tout ce qu’un ordonnanceur traditionnel sur site peut faire, mais elle va bien au-delà. Elle permet également de bénéficier au maximum des avantages inhérents aux ressources cloud. Continuez pour découvrir les cas d’utilisation de l’automatisation du cloud que tout expert IT se doit de connaître ainsi que des exemples concrets de son application.

L’orchestration multi-cloud

automatise et ordonnance de manière centralisée les workloads des principaux fournisseurs de clouds publics tels que AWS, GCP et Azure, ainsi que les outils SaaS, le stockage dans le cloud, la gestion de l’infrastructure, les outils de base de données natifs du cloud, et bien plus encore.

  • Exemples concrets : La principale chaîne de supermarchés danoise, Coop, met en œuvre des workloads orchestrées sur son mainframe et les nombreux systèmes distribués que comprend son infrastructure hybride complexe. L’UAC de Stonebranch lui offre une transparence aboutie tout en intégrant les opérations de l’ensemble de ses plateformes telles que SAP, Azure, Teradat, Linux et Windows.

Transfert de données multi-cloud et dans le cloud hybride

Le transfert de données multi-cloud vous permet de déplacer les données de, vers et entre les principaux fournisseurs de clouds publics et privés. Le transfert de données dans le cloud hybride va plus loin en connectant les environnements sur site et dans le cloud de la même manière – en temps réel et sans stockage intermédiaire.

  • Exemples concrets : Le fournisseur de services financiers Achmea a consolidé plusieurs outils en une seule solution qui combine l’automatisation des flux de travail et la gestion des transferts de fichiers. Achmea a également implémenté le transfert de données multi-cloud. Regardez cette démonstration détaillée du transfert de données inter-cloud pour en apprendre davantage.

Automatisation de l’infrastructure cloud

Diverses solutions ponctuelles sont utilisées en parallèle pour provisionner, configurer et déployer l’infrastructure cloud. Typiquement, elles sont déconnectées du système d’automatisation. Avec une solution d’orchestration, les utilisateurs finals disposent d’un contrôle centralisé des flux de travail distribués à travers toutes ces solutions, permettant aux entreprises de réaliser des gains d’efficacité considérables en termes de temps et d’efforts.

  • Exemples concrets : Découvrez comment Stonebranch orchestre AWS, Ansible et Terraform pour implémenter l’UAC de Stonebranch à l’aide d’une infrastructure en tant que code.

Simplifier les migrations vers le cloud

Pour tirer le meilleur parti du cloud, les entreprises doivent être en mesure de gérer un écosystème en pleine expansion qui comprend désormais à la fois leur systèmes sur site existants ainsi que les nouveaux services cloud. La centralisation de l’automatisation dans un environnement hybride est plébiscitée par les entreprises désireuses d’adopter une approche priorisant le cloud.

En règle générale, les entreprises exploitent l’infrastructure de leur centre de données et l’infrastructure cloud avec la même plateforme d’automatisation. Avec une solution d’automatisation hybride, ils pourront faire passer l’infrastructure et les applications de leur site vers le cloud sans outils supplémentaires.

  • Exemples concrets : Quasiment toutes les entreprises qui utilisent le cloud ont adopté cette approche. Ce webcast à la demande montre comment Achmea et HCA Healthcare ont entrepris cette démarche.

Automatisation des conteneurs et des micro-services

L’utilisation de la technologie des conteneurs requiert son déploiement puis sa connexion à d’autres systèmes. Déployer automatiquement les conteneurs et y automatiser les applications. Il est par ailleurs également possible de déplacer des données entre les centres de données sur site et les conteneurs cloud.

  • Exemples concrets : La compagnie d’assurance internationale AXA met en œuvre une combinaison de l’UAC de Stonebranch, de Kubernetes et de Red Hat OpenShift. Ce système permet de connecter les applications tournant sur son mainframe IBM aux applications exécutées dans les services AWS, Azure et Google Cloud Platform (GCP).

Modernisation des mainframes

Les entreprises ont différentes raisons de continuer à utiliser leurs mainframes. Cependant, lorsqu’une stratégie « cloud-first » est mise en œuvre, il est temps de replatformer, de remanier ou de réarchitecturer les applications dans le cloud.

Pour ce faire, AWS propose par exemple son service « AWS Mainframe Modernization » et plusieurs autres grands fournisseurs de cloud tels que Microsoft Azure s’engagent sur la même voie. Ce type d’approche combine les services cloud avec ceux de fournisseurs tiers pour migrer les applications de mainframe dans le cloud. Le processus de migration s’accompagne généralement d’une période de transition. Les entreprises cherchent donc à automatiser à la fois le mainframe et le cloud.

  • Exemples concrets : Dans le cadre de son projet de modernisation, une grande banque européenne a remplacé l’ordonnanceur de son mainframe pour accélérer le décommissionnement de ce dernier. La banque s’est en outre employée à intégrer l’automatisation dans les autres plateformes et applications de son nouveau réseau distribué.

Quel est l’avenir de l’automatisation du cloud : Tendances et stratégies

Il est essentiel de gérer les ressources du cloud, car les workloads y sont toujours plus complexes. Cela dit, nous vous proposons quelques rapports du secteur qui vous aideront à vous orienter sur le marché et les plateformes d’automatisation du cloud.

  • Rapport 2023 sur l’état de l’automatisation IT – Les environnements multi-cloud, cloud hybrides et hybrides sont là pour le long terme. Ils présentent toutefois des complexités difficiles à gérer sans une stratégie et des outils permettant d’en atténuer les risques. Découvrez les dernières tendances et les données de référence de l’étude 2023 sur l’état de l’automatisation IT.
  • SAPinsider Benchmark Report : Analytique dans le cloud – Ce rapport de benchmarking explore la manière dont les entreprises font évoluer leurs données et analyses basées sur le cloud pour répondre aux attentes des clients.
  • Guide Gartner 2022 du marché des plateformes d’orchestration et d’automatisation des services (SOAP). – Il s’agit ici d’un guide indispensable à tous les acteurs des domaines des IT Ops, DevOps et DataOps.

Ressources supplémentaires pour l’automatisation du cloud

L’automatisation du cloud permet de réaliser bien des choses, de la collaboration entre équipes à l’infrastructure en tant que code. Découvrez comment des SOAP tels que le Stonebranch Universal Automation Center (UAC) prennent en charge la méta-orchestration de l’ensemble de votre environnement cloud..

Réflexions finales

L’intégration et l’orchestration des flux de travail automatisés dans un écosystème cloud sont importantes, mais elles apportent aussi une valeur ajoutée quantifiable. Valeur qui va bien au-delà de la simple amélioration des processus internes. Le véritable impact de l’automatisation du cloud réside dans la manière dont vous l’utilisez pour générer de nouvelles sources de revenus.

Start Your Automation Initiative Now

Schedule a Live Demo with a Stonebranch Solution Expert

Back to Blog Overview

Date

Share

Follow Us

New call-to-action

Autres lectures

Watch now – Beyond the Basics 2024: UAC Tips and Tricks

Beyond the Basics: UAC Tips and Tricks 2024

Join Stonebranch experts to learn advanced techniques in Universal Automation Center (UAC), including job setup, file transfers, and webhooks.

Blog How to Deliver Automation as a Service to Your Stakeholders

How to Deliver Automation as a Service to Your Stakeholders

Learn how to deliver automation as a service (AaaS), its benefits, and the role of automation architects in streamlining self-service for all users.

Read the blog post: IT Process Automation Made Simple

IT Process Automation Made Simple

Business today happens a lot faster than human beings can process it. Read this article to learn how we help businesses manage their IT Process Automation…

Top 5 Reasons to Replace Tidal Workload Automation

Tidal Workload Automation (WLA) has become stagnant and its future is uncertain. Read this article and learn how to save money and stress with Universal…